La Psychomotricité

Une psychomotricienne “Isabelle Chatriot” a pris de son temps pour nous expliquer son métier méconnu et pourtant qui serait important pour le SEDh/HSD. Merci à elle !!!

La psychomotricité est une profession paramédicale qui a pour but de travailler avec la personne à la recherche d’un mieux être moteur, cognitif, ou psychologique. Le psychomotricien accueille la personne dans sa globalité : son corps, ses affects, ses facultés cognitives, son histoire, son rapport à la réalité, son environnement social et culturel, ses relations sociales, sa manière de communiquer, ses projets et objectifs … Chacun de ces éléments sont des composantes de la personne permettant une prise en charge personnalisée et qui lui est adapté. Il veille ainsi au développement ou au maintien des acquis psycho-sensori-moteurs, prévient l’apparition ou la fixation de troubles et dépiste ceux qui sont déjà installés. Le psychomotricien agit dans le domaine thérapeutique, rééducatif, éducatif et préventif.

Le psychomotricien peut prendre en charge l’être humain depuis le ventre de la mère, jusqu’à la fin de vie. Il est amené à travailler aussi bien avec des personnes présentant des troubles sensoriels (surdité, cécité, troubles de la proprioception, …), psychiatriques (addictologie, troubles bipolaires, TED/TDAH, dépression, anxiété, … ), cognitifs (retards mentaux, …), neurologiques (IMC, AVC, paralysies, …) mais aussi en préventif sur des personnes ne présentant pas de troubles déclarés (aide au développement en crèche, aide aux maintien des acquis en maison de retraite, …).

Le psychomotricien travaille sous prescription médicale. On le trouve aussi bien en institution qu’en libéral. Il s’inscrit dans une équipe pluridisciplinaire. Ses prises en charges sont individuelles ou en groupe, selon les objectifs préalablement définis.

Le psychomotricien effectue un bilan détaillé de la personne qu’il prend en charge. Selon son évaluation, il va orienter son action. Puisqu’une personne est à considérer dans sa globalité, le psychomotricien peut aborder une difficulté par plusieurs chemins. Il va partir des compétences et de la sensibilité psycho-affective de la personne pour l’accompagner vers un mieux être corporel, psychique et cognitif.

Lors de son bilan, mais aussi lors de ses prises en charge, le psychomotricien s’appuie sur des notions, appelées fonctions psychomotrices, sur lesquelles il choisit d’agir, ou non. Ces fonctions psychomotrices sont entre autre : tonus (état musculaire et sa capacité à le réguler), grapho-perception (compréhension et utilisation de données graphiques), espace, temps, latéralité, schéma corporel (connaissance du corps), image du corps (perception de son corps), motricité globale, motricité fine (mouvements fins du visage et des doigts), grapho-motricité.

Pour mener à bien un projet personnalisé, le psychomotricien utilise des médiations variées : relaxation, balnéothérapie, activités artistiques (poterie, peinture, arts plastiques, …), musicales, sportives, activités travaillant sur le relationnel : clown, théâtre, rapport aux animaux, équithérapie, …

Random Posts